DÉCLARATION DE LUTTE CONTRE L’ESCLAVAGE MODERNE ET LA TRAITE D’ÊTRES HUMAINS
Swarovski respecte les droits humains de tous ceux qui contribuent à son activité – que ce soit ses employés ou les personnes qui travaillent dans sa chaîne d’approvisionnement. Afin de garantir la transparence et rester en conformité avec la législation récente, nous avons rédigé la déclaration suivante.

Le 1er janvier 2012, la California Transparency in Supply Chains Act (loi sur la transparence dans les chaînes d’approvisionnement), votée en 2010, a pris effet dans l’État de Californie, aux États-Unis. Cette loi vise à obliger les fabricants et les revendeurs à communiquer davantage d’informations sur les efforts qu’ils accomplissent en matière de lutte contre l’esclavage et la traite d’êtres humains. Elle permet aux consommateurs de procéder à des choix mieux éclairés et informés concernant les produits qu’ils achètent et les entreprises qu’ils choisissent de soutenir.

Le 29 octobre 2015, le United Kingdom Modern Slavery Act 2015 (loi du Royaume-Uni sur l’esclavage moderne) est entré en vigueur afin de prévenir toute forme d’esclavage moderne dans les chaînes d’approvisionnement des entreprises et dans les organisations. Cette loi exige (entre autres) que certaines sociétés communiquent chaque année une déclaration précisant les mesures qu’elles ont prises pour préserver de l’esclavage moderne leur propre entreprise et leurs chaînes d’approvisionnement.

Swarovski Crystal Business (Swarovski) s’oppose à l’esclavage et à la traite d’êtres humains, et définit ses principes de base de manière à exercer ses activités de manière légale et éthique, et soutenir le droit de tous les individus à ne pas être soumis à l’esclavage ni à tout type de travail forcé sur le lieu de travail.
VÉRIFICATION
Swarovski a adopté un Code de conduite des fournisseurs conforme aux Principes du Pacte mondial des Nations unies relatif aux droits de l’homme, au travail et à l’environnement, précisant la conduite escomptée des fournisseurs et des entrepreneurs. Swarovski exige de ses fournisseurs qu’ils obéissent pleinement à la totalité des lois et réglements en vigueur dans le pays, ainsi qu’aux autorités gouvernementales de tous les pays dans lequels ils interviennent, et qu’ils traitent la main d’œuvre avec équité et respect. Pour garantir le respect de ces règles par nos fournisseurs et faire appliquer les normes de notre compagnie, nous incluons dans le contrat commercial une clause régissant notre relation contractuelle avec les fournisseurs. Elle stipule que nos fournisseurs doivent respecter notre Code de conduite des fournisseurs, ainsi que l’ensemble des lois et réglements en vigueur, y compris la législation nationale et internationale interdisant tout type de travail forcé et servile (tel que l’esclavage et la traite d’êtres humains).

Grâce à notre Initiative sur l’approvisionnement responsable (Responsible Sourcing Initiative - RSI), adoptée en 2014, nous exigeons de nos fournisseurs de produits finis qu’ils adhèrent aux principes de notre Code de conduite. Nous demandons à nos fournisseurs intervenant dans toutes nos catégories d’achat de dépense directe (ceux fournissant des produits qui entrent dans la composition de nos produits finis) de signer et d’adhérer au Code lors de toute relation commerciale avec nous. Dans une seconde étape, nous identifions par le biais d’une évaluation des risques une liste de fournisseurs susceptibles d’être concernés par le RSI. En règle générale, nous estimons que les fournisseurs issus des pays à bas ou moyens revenus ont plus de risques de présenter des pratiques de travail forcé et d’autres pratiques condamnables. Ensuite, nous contrôlons la démarche adoptée par les fournisseurs figurant sur la liste pour améliorer les conditions de travail, et ce par le biais d’un audit réalisé par un tiers, tels que le Responsible Jewellery Council (« RJC »), l’audit Sedex Members Ethical Trade (« SMETA ») et les normes SA8000 de l’organisation Social Accountability International, ou encore notre propre évaluation interne du travail (basée sur la norme SMETA), que notre équipe chargée de la Responsabilité sociale d’entreprise (Corporate Social Responsibility - « CSR ») réalise. En fonction des résultats, nous menons des audits de suivi entre 6 et 18 mois après l’audit initial.
AUDIT
Swarovski a la possibilité d’auditer certains de ses fournisseurs agréés afin de vérifier le respect du Code de conduite des fournisseurs. La compagnie se réserve le droit de mettre fin aux relations professionnelles si des violations de la loi ou des principes internationaux relatifs aux normes de travail ou aux pratiques professionnelles éthiques sont constatées. Ces dernières années, grâce à la mise en place de la RSI (explication ci-dessus en cours de vérification), Swarovski a initié des audits indépendants sur certains fournisseurs. Lorsque des anomalies relatives au Code de conduite des fournisseurs ou des normes en vigueur sont identifiées, Swarovski demande des comptes à ces fournisseurs par le biais d’entretiens et d’audits de suivi.

Toutes les usines que nous possédons en Autriche, Serbie, Thaïlande, Inde et Vietnam, qui fabriquent la majorité de nos produits, ont bénéficié d’un audit SMETA ou d’un audit mené à partir de normes équivalentes internationalement reconnues par des auditeurs indépendants. Swarovski ne communique pas les résultats spécifiques de ses audits. Les audits peuvent être annoncés ou menés à l’improviste, et sont menés en fonction du cycle de revérification des normes respectives.

Swarovski s’engage à sans cesse œuvrer pour développer et améliorer son RSI avec pour objectif de faire passer un audit RSI à tous ses fournisseurs.
CERTIFICATION
En s’engageant aux côtés du RJC, Swarovski vise aussi à garantir le respect des normes du Conseil en matière d’esclavage et de traite d’êtres humains. Le RJC a été créé en 2005 afin de promouvoir un approvisionnement éthique et responsable, le respect des droits de l’homme, et des pratiques sociales et environnementales dans les chaînes d’approvisionnement de l’or, du platine et des diamants. Le processus de certification du RJC est rigoureux, incluant des audits de tiers indépendants portant sur le respect par les membres des normes relatives aux droits de l’homme. Swarovski Professional, Atelier Swarovski, Swarovski Gemstones Business, ainsi que notre division spécialisée dans les bijoux personnalisés, basée aux États-Unis, Chamilia, sont des membres RJC certifiés.

Par le biais de notre Initiative sur l’approvisionnement responsable, notre programme visant à contrôler les conditions de travail en vigueur chez les fournisseurs, nous reconnaissons et nous encourageons ces derniers à obtenir les certifications RJC et/ou SA8000. Toutefois, nous nous efforçons de limiter la multiplication des audits et des certifications dans les usines ; par conséquent, nous laissons nos fournisseurs déterminer leur propre démarche.
RESPONSABILITÉ INTERNE
Au sein de Swarovski, la durabilité est soutenue au plus haut niveau - par notre Comité exécutif composé exclusivement de descendants de notre fondateur, Daniel Swarovski. Le Vice-président Corporate Sustainability and Social Responsibility (Développement durable et responsabilité sociale d’entreprise) gère notre équipe mondiale Développement durable chargée de mettre en pratique la stratégie de notre groupe en la matière. L’équipe collabore avec les collègues de l’entreprise et les aide à intégrer le développement durable dans leurs activités en offrant une expertise sur des questions pertinentes, et en proposant des projets visant à compléter leurs objectifs et mettre en œuvre des mesures correctives. Autre ligne de défense et de structure dans notre gouvernance d’entreprise, notre fonction d’audit interne est dirigée par le Vice-président chargé de l’audit interne et de la conformité. Le Vice-président rend compte directement et de manière périodique au Comité d’audit, et il possède sa propre vision indépendante des questions relatives aux risques, à la conformité et à l’intégrité. Le Vice-président dirige une équipe mondiale qui le soutient dans ce domaine. Par ailleurs, nous avons aussi adopté notre Charte d’intégrité qui définit, entre autres, la manière dont Swarovski doit interagir avec ses employés, ses fournisseurs et leurs salariés, et comment conduire nos efforts pour acheter avec intégrité et transparence.
FORMATION
Swarovski a créé du matériel de formation interne afin de favoriser l’appropriation de la RSI par les employés concernés par l’approvisionnement. Notre équipe Développement durable de l’entreprise travaille en permanence avec le service des achats afin de faire progresser la RSI. Par conséquent, le degré de collaboration est élevé et les risques d’esclavage peuvent être gérés de manière proactive. Par ailleurs, l’équipe Développement durable de l’entreprise apporte des services de conseil à ses fournisseurs afin de renforcer nos relations et de bâtir des capacités plus durables dans les usines de nos fournisseurs. Nos propres usines bénéficient de formation régulière et de conseils permanents offerts par différents experts en fonction des besoins. Par exemple, dans le cadre de notre engagement aux côtés du RJC, nous avons mis au point ou renforcé des solutions de surveillance et des programmes de formation pour nos activités pierres précieuses et pierre fines, et pour Chamilia, notre société spécialisée dans les bijoux personnalisés, basée aux États-Unis. De la même façon, nous formons et nous soutenons constamment nos autres usines afin de garantir leur conformité avec leurs exigences respectives.