my swarovski
Pays/Région
Switzerland

 

SWAROVSKI WATERSCHOOL – UN CHANGEMENT AU COMPTE-GOUTTE

 

Lorsque Swarovski lance son programme phare Waterschool Program en 2000, il était impossible de prédire l’impact considérable de celui-ci. Dix-huit ans après, Swarovski et les membres SCS – le cœur de ce projet d’investissement communautaire – peuvent être fiers des retombées mondiales de leur travail.

 

 

LES ENFANTS SONT L’AVENIR

 

La vision était simple : apprendre aux enfants à prendre soin de la ressource la plus précieuse de la planète et de les observer transformer le monde qui les entoure. Et cela a fonctionné. Depuis son lancement, la Swarovski Waterschool (SWS) a sensibilisé plus d’un demi-million d’élèves dans le monde – du Brésil à l’Inde, en passant par l’Autriche et l’Ouganda. L’impact est significatif:

• Contrôle des maladies – en Ouganda, les maladies liées à l’approvisionnement en eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement ont baissé de 31,4 % en 2015 à 7,6 % en 2017 dans les écoles participantes.

• Hygiène – en Inde, 2 100 élèves SWS ont de nouveaux systèmes d’eau propre et 1 215 ont de meilleures toilettes et lave mains.

• Prise de conscience – en Thaïlande, désormais 50 % des élèves SWS boivent exclusivement de l’eau bouillie.

• Émancipation des femmes – en Ouganda, de 2015 à 2017, l’inscription et l’assiduité des filles dans les écoles participantes ont augmenté de 18 % grâce aux interventions sur l’hygiène menstruelle.

• Infrastructure de l’eau – dix écoles dans les zones marécageuses et éloignées de l’Amazonie brésilienne ont amélioré l’infrastructure de leur école, passant d’un statut « critique » à « adéquate ».

• Reforestation – en 2017 seulement, plus de 3 500 arbres ont été plantés en Inde, Ouganda et Brésil par des élèves de la Swarovski Waterschool.

• Eau potable – l’installation de réservoirs d’eau dans dix écoles ougandaises en 2017 a fourni de l’eau potable à 6 000 personnes au sein de la communauté.

• Réduction des déchets – dans les zones marécageuses de l’Amazonie brésilienne, huit écoles ont relevé le défi de « 21 jours d’école sans déchets ».