my swarovski
Pays/Région
Canada

ALEXANDER LE CERF

Créer une pièce pour une collection célèbrant un grand événement tel que le 125e anniversaire de Swarovski, ce n’est pas chose facile. Nous avons demandé au créateur Swarovski, Martin Zendron, de nous parler de son expérience :

1. Pourquoi avez-vous choisi le motif du cerf ?
Ce n’était pas que moi, la collaboration est extrêmement importante. Étant donné que 2020 est l’année du 125e anniversaire, nous voulions orienter le thème vers l’héritage de Swarovski. Daniel Swarovski avait trouvé l’environnement idéal pour développer son entreprise dans les Alpes tyroliennes, et la nature lui a offert une source quasi illimitée de motifs et d’idées. Faisant partie de la collection SCS 2020 le SCS Édition Annuelle 2020 Cerf Alexander nous invite à partir à l’aventure, aux origines de Swarovski, l’évolution d’une petite entreprise devenue une marque globale.

2. Il y avait-il aussi un lien personnel pour vous ?
Oui, l’un de mes oncles s'occupait d'une vaste portion de montagne près de Wattens, pour le compte de la famille Swarovski, afin de protéger la faune locale. Je lui ai souvent rendu visite pour voir les animaux et nourrir les cerfs en hiver. La collection SCS 2020 m’a replongé dans mon enfance et a fait remonter de nombreux souvenirs agréables.

3. Que voulez-vous que votre motif de cerf évoque ?
Il était important que le cerf soit élégant, tout en étant fier et fort. Cela a pris du temps et quelques adaptations pour arriver à ce résultat. Même les modifications les plus subtiles peuvent faire une grande différence en matière d’expression et de beauté. Il est aussi important de trouver le bon équilibre entre formes et couleurs, pour que notre création ait une finition parfaite.

4. Combien de temps cela a-t-il pris entre l’idée initiale et le résultat final ?
Le processus, à partir du moment où nous avons commencé à travailler sur le thème SCS jusqu’à ce que nous voyons les premiers échantillons en cristal, a pris à peu près un an. Il a fallu quatre à six mois pour passer de la planche à idée et de la palette de couleurs aux croquis, puis au modèle en trois dimensions. Traduire tout cela en un design destiné à la production fut la partie la plus hasardeuse du processus et le développement des premiers échantillons en cristal a pris environ six mois supplémentaires. Mais, comme vous pouvez l’imaginer, cela a été très excitant de voir la création en cristal pour la toute première fois.

« La nature nous a offert une source quasi illimitée de motifs et d’idées. »