Livraison gratuite dès $120

Faire du savoir une source intarissable

Swarovski Waterschool, le projet éducatif créé en 2000, a toujours mis l'accent sur l'hygiène et l'assainissement. En 2020, bien se laver les mains est devenu plus important que jamais pour que chacun joue son rôle dans la lutte contre la Covid-19. 
La pandémie, qui sévit encore, a soulevé de nombreuses problématiques, avec des conséquences majeures pour de nombreux projets Waterschool. Les restrictions sur les rassemblements ont limité la mise en place de plusieurs programmes Waterschool, tandis que la fermeture des écoles a entraîné l'arrêt des activités dans sept pays.
Malgré ces difficultés, les partenaires de Swarovski Waterschool ont réussi à trouver de nouveaux moyens innovants pour continuer à alerter le public sur l'importance et l'urgence de la préservation des ressources en eau de notre planète. 
Découvrons comment, pendant la pandémie, les partenaires de Swarovski Waterschool ont su faire preuve d'une incroyable capacité d'adaptation et comment ils sont parvenus à continuer à sensibiliser les enfants sur la ressource la plus précieuse du monde. 

Des récits sur l'eau tout autour du globe

En Inde, un des pays les plus touchés par la Covid-19, les enseignants de la Waterschool ont utilisé WhatsApp pour assurer une formation sur le coronavirus et l'empreinte aquatique. La fermeture des écoles a aussi permis de poursuivre les travaux d'amélioration des infrastructures d'eau et d'assainissement dans les écoles pendant l'absence des enfants.
En Autriche, cette période a été mise à profit pour conceptualiser de nouvelles idées pour les livres scolaires de la Waterschool et les moderniser. Des ateliers pour enseignants axés sur l'hygiène, l'empreinte aquatique et les microplastiques ont également été organisés à l'automne. Ces ateliers se sont révélés si populaires qu'ils ont affiché complet en quelques jours seulement : un nouveau record qui reflète l'importance du message de la Waterschool.
Des ateliers sur l'hygiène, l'assainissement et la fabrication maison de savon ont également été proposés en Thaïlande.
Enfin, au Brésil, où la propagation de la Covid-19 a été particulièrement sévère, de l'aide a pu être apportée aux familles dans des villages isolés. Des colis alimentaires ont été distribués à ces communautés, ce qui signifie qu'elles n'avaient pas à se rendre régulièrement dans la ville la plus proche pour se ravitailler, diminuant ainsi les risques d'infection.