Swarovski respecte les droits humains de tous ceux qui contribuent à son activité – que ce soit ses employés ou les personnes qui travaillent dans sa chaîne d’approvisionnement. Afin de garantir la transparence et rester en conformité avec la législation récente, nous avons rédigé la déclaration suivante.

Le 1er janvier 2012, la California Transparency in Supply Chains Act (loi sur la transparence dans les chaînes d’approvisionnement), votée en 2010, a pris effet dans l’État de Californie, aux États-Unis. Cette loi vise à obliger les fabricants et les revendeurs à communiquer davantage d’informations sur les efforts qu’ils accomplissent en matière de lutte contre l’esclavage et la traite d’êtres humains. Elle permet aux consommateurs de procéder à des choix mieux éclairés et informés concernant les produits qu’ils achètent et les entreprises qu’ils choisissent de soutenir.

Le 29 octobre 2015, le United Kingdom Modern Slavery Act 2015 (loi du Royaume-Uni sur l’esclavage moderne) est entré en vigueur afin de prévenir toute forme d’esclavage moderne dans les chaînes d’approvisionnement des entreprises et dans les organisations. Cette loi exige (entre autres) que certaines sociétés communiquent chaque année une déclaration précisant les mesures qu’elles ont prises pour préserver de l’esclavage moderne leur propre entreprise et leurs chaînes d’approvisionnement.

Swarovski Crystal Business (Swarovski) s’oppose à l’esclavage et à la traite d’êtres humains, et définit ses principes de base de manière à exercer ses activités de manière légale et éthique, et soutenir le droit de tous les individus à ne pas être soumis à l’esclavage ni à tout type de travail forcé sur le lieu de travail.